Le Livre de Chaldea (.)



Fragment III

Nous avons complètement oublié leurs noms, mais leurs actions ne doivent pas être oubliées.

Souvenez-vous d’abord qu’il y avait des hommes, des mirdains, des alfars, des mahirims, des orques et des nains. Toutes les races partagent le teint de leur mal, et sont les héritiers de leurs empires volés.

Souvenez-vous ensuite qu’ils ont recherché des pierre-mots qui étaient restées dispersées depuis l’âge de la création. Ils les réunirent et en extrairent leurs pouvoirs et leurs secrets. Ils gagnèrent des pouvoirs immenses sur les mortels, tout autant que sur Agon lui-même. Mais ils en voulaient encore plus.

Transportant les pierre-mots, ils montèrent dans l’antichambre de la déesse. Ils utilisèrent les pouvoirs de la création à son encontre, et l’anéantirent.

De la même manière que la déesse tomba, le monde plongea dans les ténèbres.

Fragment IV

Les Usurpateurs s’approprièrent le pouvoir de la déesse à leur propre compte, et bien pire. Ils divisèrent les terres d’Agon, et érigèrent de nouveaux trônes dans les cieux, à partir desquels ils dirigeaient leurs empires tels des dieux-rois.

Mais l’alliance des dieux illégitimes pâtit de leur ambition sans limite. Ils rentrèrent en conflit les uns les autres, et bientôt à la fois Agon et les cieux furent plongés dans une guerre plus effroyable qu’aucune jusqu’alors.

Les dieux déloyaux eux mêmes marchèrent sur Agon, forts de la magie divine et porteurs des armes de pouvoir. Un certain nombre d’entre eux, et une masse incommensurable avec eux, furent massacrés dans des guerres qui survivaient aux siècles.

Fragment V

Le monde fût brisé par les sorts et l’épée jusqu’à ce que les dieux illégitimes n’eussent plus contrôle que sur des terres poussiéreuses quasiment dévastées. Ils réalisèrent qu’ils devaient faire une trêve ou tout perdre, mais d’une certaine manière c’était déjà trop tard.

Certains des dieux déloyaux étaient déjà tombés pendant les guerres, et les pierre-mots qu’ils portaient étaient perdues. Les dieux qui étaient encore en vie n’avaient pas la force de masquer l’apparition de nouvelles déités, et aucun groupe divin n’était assez puissant pour contrôler ou habiter l ‘antichambre de la déesse.

Dans le millénaire qui est passé depuis, un nombre incroyable de dieux ou de demi-dieux ont tenté de réclamer le contrôle d’Agon. Certains ont échoué misérablement, d’autres y sont parvenu quelque temps avant d’être remplacés ; cependant d’autres ont conquis des trônes pour eux-mêmes, et recueillent la foi de groupes de gens ou de nations entières.

Fragment VI

On a dit qu’Agon ne connaîtrait jamais la paix tant que les dieux lutteraient pour le pouvoir. On a aussi dit que le lutte ne finirait que quand les mortels auraient assemblé assez de pierre-mots pour contrôler l’antichambre de la déesse.

Depuis les guerres des Usurpateurs, cependant, les pierre-mots demeurent éparpillées tout autour d’Agon. La communauté des prêtres de Chaldée s’est longtemps aventuré à les chercher, cherchant à instaurer la Paix Chaldéenne en élevant notre bien aimée Eanna dans l’antichambre.

Cependant, alors que notre recherche méticuleuse était proche d’aboutir, Melek le Dieu-RoI lança un assaut sur Chaldée. Apparaissant de Nagast, ses hordes d’alfars balayaient la surface des plaines, brisant nos défenses que nous savions bien frêles. Alors que nous écrivons ces mots, les armées de Melek s’approchent des portes d’Ashur, et tout semble perdu.

Notre dernière espoir est de disperser les pages de ce livre, et avec eux le savoir que nous avons réuni à propos des pierre-mots. Quand le moment sera venu, les fragments commenceront à réapparaître, et les mortels s’aventureront à nouveau à chercher les pierre-mots.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Darkfall Online ?

104 aiment, 31 pas.
Note moyenne : (145 évaluations | 15 critiques)
5,3 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Darkfall Online
(39 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

117 joliens y jouent, 313 y ont joué.