Rubaiyat ( ..... )


Le soleil se couchait lorsque nous arrivâmes à l'oasis, et pendant que nous montions notre campement, Neith se levait dans le ciel à l'est, baignant le désert d'ombres rouges. Le soleil parti, un vent frais remplaça la chaleur de la journée, et nous avons construit un grand feu de camp pendant que nos chevaux buvaient dans un bassin d'eau claire au centre de l'oasis. Nous pouvions entendre le vent rassembler ses forces dans le désert nous entourant, mais les arbres poussant en abondance autour de l'oasis nous protégeaient de tout sauf du bruit.

"Ce n'est pas si mal", commentait Gilchrist, alors que nous nous allongions à côté du feu de camp, tous deux bien requinqués après un repas simple mais nourrissant. "J'avais presque oublié que la vie d'aventurier pouvait être aussi splendide", continua-t-il,"pas de chemin tracé, le ciel rempli d'étoiles la nuit tombée, les cliquetis étranges venant des palmiers derrière nous...lève toi!"

Nous nous retournâmes juste à temps pour voir deux créatures monstrueuses marcher dans la lumière de notre feu. Leur moitié supérieure était celle d'hommes musclés et à la peau couleur bronze, mais leur arrière-train était celui de scorpions géants. Ces créatures hybrides portaient une épée ondulée dans chaque main, et à l'extrémité de leur corps, un dard monstrueusement impressionnant était prêt à frapper.

"Occupes toi de celui à gauche" cria Gilchrist, alors qu'il commença à lancer un sort en s'éloignant du feu. J'obéis et courus vers leur flanc gauche tout en essayant d'ajuster mon armure et de dégainer mon épée large en même temps. J'essaya de supprimer une vague de peur qui montait en moi : ces Djeers, comme les Akkadiens les appelaient, étaient parmi les plus dangereuses créatures de Rubaiyat, et il paraît que même les nomades en avaient peur.



Alors que je me rapprochais du Djeer le plus à gauche, il lança son dard vers moi avec une vitesse et une précision impressionnantes, et j'eus peine à le dévier à temps avec mon bouclier. La force du coup failli me renverser, et je fis deux pas de côté pour reprendre mon équilibre. Un léger sourire se dessinait sur les lèvres du Djeer, et pour la première fois je remarqua que ses yeux étaient complètement blancs, n'ayant apparemment ni iris ni pupille. Je remarqua aussi que l'autre Djeer commençait à tourner autour de moi, probablement pour planter son dard empoisonné dans une partie de mon corps non protégée.

A ce moment, une grande colonne de feu noir jailli du sol derrière le Djeer de droite, et il laissa échapper un cri de surprise quand les flames magiques l'enveloppèrent. J'étais presque aussi surpris que les deux Djeers, mais je profita de l'opportunité pour faire un bond vers le monstre de gauche, plongeant mon épée dans son flanc découvert.

Hurlant de douleur, le Djeer entouré de flammes rebroussa chemin désespérément, tout en tailladant les flammes en vain, et celles-ci semblaient le poursuivre alors qu'il battait en retraite. Derrière moi, je pouvais entendre Jonn Gilchrist rigoler doucement. Pendant ce temps, le Djeer non touché par les flammes repris ses esprits et se jeta sur moi, balançant ses épées vers mon cou dans un mouvement rapide, imitant celui de ciseaux.

J'esquiva et plongea sur la droite, mais une des épées frappa ma tempe gauche, me faisant perdre conscience une fraction de seconde pendant laquelle du sang ruissela sur ma joue. Mais je résista, et répondis immédiatement en plongeant ma lame dans le corps de scorpion du Djeer. Alors qu'il marcha en arrière, saignant abondamment, je me remis sur pied et donna un autre coup. Mon épée plongea dans son torse humain ce coup-ci, et le monstre hybride cracha du sang une fois, avant de s'étaler sur le sol. A dix yards de moi, à moitié caché par des palmiers, je vis les restes carbonisés et encore fumant résultant du travail de Gilchrist.

Quand je me retourna pour féliciter le gros mage, je le vis ardemment essayer d'étouffer un sourire légèrement démentiel, et que ses yeux brillaient comme les étoiles éclairées par la lumière rouge de Neith. "Nécromant, hein?", dis-je en retournant vers le camp. "C'était une démonstration impressionnante du feu maudit, je te l'accorde !".

Lire la suite ...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Darkfall Online ?

104 aiment, 31 pas.
Note moyenne : (145 évaluations | 15 critiques)
5,3 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Darkfall Online
(39 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

117 joliens y jouent, 313 y ont joué.