Rubaiyat ( ...... )


Tard le lendemain, on arriva aux ruines d'une grande forteresse. D'après le nécromancien obèse, deux routes de caravanes se croisaient à l'ombre du complexe délabré, qui était maintenant à moitié enterré dans le sable. De larges sections du mur s'étaient complètement effondrées, laissant seulement des débris ensablés pour nous bloquer l'entrée de la cour. Alors que je me dirigeais vers un passage dans le mur sud, Gilchrist leva une main potelée en avertissement : "Fait attention maintenant", dit-il, "mes sources disent que le Deathless Mage qui réside ici a rassemblé un grand groupe de gardiens."

Les ruines étaient silencieuses lorsque je fis un pas dans la cour recouverte de gravas. Gilchrist vint derrière moi, et désigna un bâtiment plus ou moins intact à l'opposé du complexe : "Je pense que c'est celui-là", dit-il, "mais quelque chose cloche ici. C'est trop silencieux."

A peine eut-il fini de prononcer sa phrase que des squelettes commencèrent à inonder la cour de part et d'autre. Avançant laborieusement, les squelettes formèrent un groupe mal organisé d'os et de crânes s'entrechoquant. La plupart d'entre eux semblaient ne pas être armés, mais j'aperçus brièvement un éclat d'acier à l'arrière - un guerrier squelette, aucun doute là dessus.



Je courus vers la horde de morts vivants se réunissant, espérant donner à Gilchrist le temps et l'espace pour préparer ses sortilèges. En chargeant, je fis tournoyer mon épée au dessus de ma tête, et les squelettes restèrent bouche bée, sans faire un bruit, titubant vers moi d'un pas chancelant mais déterminé.

Mon premier coup toucha l'épaule d'un squelette, séparant son bras du reste de son corps. Le mort vivant impotant fis un bon vers moi, attaquant mon visage avec sa main restante. Les squelettes communs, tels ceux-ci, combattent en s'entassant et en entourant leurs adversaires, tout en déchirant et griffant frénétiquement avec leurs doigts tels des griffes.

J'ignorais les mains qui rampaient vers mon visage et ma gorge, et je donnais de grands coups avec mon épée large. Les os fragiles se pulvérisaient dès que mon épée touchait quelque chose, et bientôt, l'air fut empli de l'agréable son de squelettes se fracassant. Derrière moi, j'entendis Jonn prononçant les mots d'un sort - jusqu'à ce que son psaume soit soudainement remplacé par un glapissement, et le sort fut interrompu. Je risqua un coup d'oeil vers l'arrière, et vu une flèche dépassant du large torse du magicien. Peut-être qu'en sous-estimant l'adversaire, je n'avais pas remarqué l'archer squelette, qui était partiellement caché par un arbre au centre de la cour, et qui était maintenant en train de prendre une autre flèche d'un carquois dans son dos.

Je redoubla d'efforts, frappant et tailladant les squelettes tout autour de moi. J'en décapita deux d'un seul coup, et donna un coup violent dans le torse d'un troisième, je pulvérisa la moitié des côtes qu'il lui restait. J'étais maintenant à mi-chemin de la foule de squelettes, et leurs griffures ne faisaient rien de plus que de me déranger ainsi que des égratignures bénines. Je garda un oeil sur le Guerrier Squelette, qui avait fait un demi-cercle autour de moi, et était en train de préparer son attaque.

Une fois de plus, j'entendis Gilchrist commencer le lancement d'un sort, et une fois de plus une flèche de l'archer toucha son but. Mais cette fois, le mage réussi à rester suffisamment concentré et termina son incantation, qui eu pour effet de faire tirer l'archer sur ses congénères. Je souris lorsque la flèche suivante de l'archer pulvérisa le crâne d'un squelette à ma droite.

Et, soudainement, le guerrier squelette attaqua, dirigeant son épée vers mon flanc gauche. J'étais occupé avec des squelettes plus faibles, et je réagis une fraction de seconde trop tard. L'épée plongea dans mon épaule, m'infligeant une vilaine blessure.

En réponse, je détruit le torse d'un des subordonnés restants du guerrier squelette, et me dirigea vers lui. Comme j'approchai, le squelette armé claqua des dents à plusieurs reprises, et comme j'entrais dans son champs de frappe, il lança son épée une fois de plus.



Mais cette fois j'étais prêt, et j'évita facilement son coup. Tout de suite après, j'envoya mon épée contre la sienne et exécuta une manoeuvre de désarmement. L'épée du Guerrier Squelette s'échappa de sa main et s'écrasa sur une pile de débris. De nouveau, le chef des squelettes claqua des dents, mais cette fois de peur plutôt que d'enthousiasme. Je donna plusieurs coups contre son côté droit qui n'était pas protégé, le réduisant à une pile d'os et d'armure.

Lire la suite ...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Darkfall Online ?

104 aiment, 31 pas.
Note moyenne : (145 évaluations | 15 critiques)
5,3 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Darkfall Online
(39 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

117 joliens y jouent, 313 y ont joué.