Voyage sur Agon 5 (....)

« Mon nom est Torgrim Eiriksson », répondis-je, « Et je suis un marchand honorable des terres lointaines de Niflheim. Je cherche à échanger de l'or contre les services de l'honorable clan svartdverg, dont la maîtrise de la forge n'a pas d'égal sur Agon. »


Un sourire hautain se dessina sur les lèvres du porte parole nain. « Jolis mots, humain, mais si vous pensez que les svartdvergir sont honorables, vous êtes idiot. Nous pourrions aussi bien vous trancher la gorge au lieu de vous parler, mais comme tuer les marchands est mauvais pour le commerce, nous choisissons de vous laisser vie sauve. »


Pendant un bref moment, je considérai l'option de sortir mon épée tant que mes sorts étaient encore actifs. Mais j'étais venu ici pour commercer et pour satisfaire ma curiosité, et même si je gagnais, une bataille n'accomplirait que peu de choses. Au lieu de laisser ma colère m'emporter, je m'efforçai de sourire : « Je suis reconnaissant, et je suis pense que les deux côtés bénéficieront de ma visite. »


« Hmph », le svartdvergir répondit, en se tournant vers ses subordonnés près du feu de camp. Il aboya des ordres dans une langue sèche, et bientôt deux de ses soldats m'accompagnaient sur le chemin amenant au village. Portant les mêmes tatouages que ceux de leur commandant, ces gars portaient des cottes de maille et deux haches qui avaient l'air d'être à la fois utiles pour couper du bois et pour combattre. Malgré le fait qu'ils étaient de petite stature, ils réussirent à placer quelques regards condescendants dans ma direction (plus haute) générale tandis que nous marchions. 

 

Les murs entourant le campement étaient de taille moyenne et donnaient l'impression d'être exceptionnellement épais et bien faits. La seule entrée était gardée par plus de svartdvergir, tous lourdement armés de haches et de haches de guerre. Sans dire mot, mon escorte tourna et se mit à marcher vers le portail. L'un des Nains tatoués près de la porte me fit un geste pour que je le suive dans le village, tandis que les autres gardes me regardaient avec dédain.


En entrant, je fus charmé par la présence de piloris et de larges potences à ma droite. Un autre groupe de miliciens avait pris place autour d'une table à ma gauche, me regardant avec un air de dédain prévisible. Vraiment, ces svartdvergirs n'étaient pas sympathiques, et n'avaient pas peur de le montrer.


Les habitations du village ressemblaient à celles construites par les Nains habituels, mais étaient encore plus robustes et plus carrées que d'habitude. De sinistres runes couvraient les bandes de métal qui étaient attachées aux coins et aux bords, et les mêmes symboles étaient imprimés sur des bannières qui servaient de décoration. De solides portes et des fenêtres minimalistes, barrées de métal, donnaient l'impression que les locaux voyaient en leurs maisons une ligne de défense finale. 

 

Le forgeron local se trouvait à la fin du village, dans l'ombre d'une statue de taille réelle d'un dragon. Une partie de l'atelier avait été déménagée à l'extérieur, sûrement pour que le svartdvergir puisse commercer avec des étrangers sans avoir à les faire entrer. Des chants gutturaux émergeaient d'un grand bâtiment indistinct à côté du forgeron.


Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Darkfall Online ?

104 aiment, 31 pas.
Note moyenne : (145 évaluations | 15 critiques)
5,3 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Darkfall Online
(39 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

117 joliens y jouent, 313 y ont joué.