Voyage sur Agon 6 (....)

L'entrée s'ouvrit sur un escalier étroit descendant dans l'obscurité. Les murs et sols étaient faits du même marbre que les structures extérieures, et elles avaient l'air d'être remarquablement sans poussière ni trace de vieillissement. Le silence de l'escalier sombre fut rompu lorsque je sortis une torche de mon sac à dos et l'allumai.


Même si nous marchions prudemment sur les anciennes marches, les halls au delà avaient l'air d'agrandir nos moindres mouvements, transformant de petits sons en échos réverbérants qui devenaient d'une certaine façon de plus en plus forts tandis qu'ils avançaient dans l'obscurité. Nous gardions nos armes prêtes à être dégainées tandis que nous marchions dans une chambre qui s'ouvrait sur la fin de l'escalier. La lumière de ma torche donnait l'impression d'être faible dans l'air oppresseur de la tombe, et nous nous attendions au pire : les vieux Chaldéens étaient dignes tant morts que vivants, et leurs tombes étaient souvent gardées par des pièges ainsi que par des créatures gardiennes.


Mais rien ne bougea lorsque nous entrâmes dans la large chambre bas de plafond. En marchant prudemment à travers le sol de marbre, la lumière découvrit quelque chose de doré à notre gauche et à notre droite. Après inspection, nous avons trouvé que deux identiques statues de chèvres bordaient le passage, et la lumière de la torche s'était reflétée dans des décorations dorées qui se trouvaient sur les deux statues. Derrières celles-ci, de larges galettes de granit noir étaient décorées par des pictographies qui montraient apparemment la vie journalière d'une communauté Chaldéenne. A l'autre bout de la pièce, deux urnes énormes et magnifiques flanquaient l'entrée d'un long corridor étroit, son autre bout étant hors de portée de la lumière de ma torche. Avant de s'y aventurer, Zelensha rechercha des pièges sur le seuil mais ne trouva rien d'inhabituel.

 

Le corridor était vide et sans aucune décoration. Il y avait une rangée de trous dans chaque mur, mais rien n'était installé dedans, et il n'y avait pas de trace que ce fusse jamais le cas. A l'autre bout, le corridor terminait en une autre chambre comme la première, mais légèrement plus grande. Dedans, des reflets dorés indiquaient la présence de plus de statues avec pictographies.


En entrant dans la seconde chambre, nous entendîmes immédiatement le son de pas provenant de notre droite. « Je le savais ! » cracha Zelensha, tout en levant son arc et le pointant dans la direction des bruits de pas approchants. Je jetai la torche en une trajectoire basse vers les bruits, et lorsqu'elle tomba sur le sol, je vis que trois silhouettes humanoïdes avec des têtes animales courraient vers nous. L'une d'elle avait une tête de serpent et portait une grande hallebarde décorée, une autre avait la tête d'un léopard et portait deux cimeterres, la troisième avait la tête d'un chacal et ne portait pas d'arme excepté une dague dorée qui pendait de sa ceinture. Tandis que le trio s'approchait, le chacal ralentit, restant derrière les deux autres.


« Des revenants ! » criai-je, reconnaissant les célèbres gardes de contes et livres plutôt que de ma propre expérience personnelle. « Celui de derrière est un jeteur de sorts, continuai-je, descends-le. »


Pour ma part, je lâchai mon épée, pris une potion grenade de ma ceinture et la jetai sur les revenants approchants, espérant que la distance était toujours assez grande pour nous éviter le souffle de l'explosion. La bouteille verte s'écrasa juste entre Léopard et Serpent, et avec un hurlement creux – comme un dragon respirant – l'autre bout de la chambre devint un inferno de feu et de verre explosé. Les revenants étaient en plein dans les flammes, et une vague de chaleur nous frappa, brûlant cheveux et sourcils mais ne nous faisant aucun dégât.


Lorsque les flammes moururent, les deux revenants armés étaient presque sur nous, et j'ai à peine eu le temps de ramasser mon épée et de la lever avant de parer un coup du cimeterre gauche de Léopard. Zelensha pendant ce temps tirait des flèches rapidement sur Chacal, qui avait arrêté d'avancer et lançait un sort. « N'y pense même pas, espèce de vieux galeux... » siffla-t-elle, tout en rechargeant et tirant adroitement avec son arc, d'une vitesse stupéfiante.

 

Lire la suite

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Darkfall: New Dawn ?

108 aiment, 35 pas.
Note moyenne : (152 évaluations | 15 critiques)
5,5 / 10 - Prometteur